Petits élevages bovin et ovin, en transformation fromagère.

Le troupeau bovin se constitue de 4 vaches et d'un taureau. Les vaches sont de race brune des alpes, souche originelle, et d'une bretonne pie noire, race rusique menacée de disparition. Ces races sont bien adaptés au limousin et ses sols acides.
Chaque vache a un prénom qu'elle reconnaît avec plaisir lorsqu'on la sollicite. Elles répondent aux noms de Bétoula, Mati, Haïda et Bellis. Le taureau, de race brune des alpes, appelé Kaïros, est partagé sur deux fermes, avec celle de l'île de Chaillac, 4 vaches étant trop peu pour son enthousiasme amoureux!!
L'organisation de cet élevage est axé sur le bien être animal et ma recherche de souplesse et d'équilibre, m'ont guidé vers la mono-traite, soit une traite par jour afin de laisser les veaux avec leurs mères la journée. Je les sépare la nuit pour avoir du lait le matin. Cette technique est moins productive en lait, mais les veaux sont éduqués par leur congénères adultes, ils se développent très bien et je n'ai aucun problème de mammites sur les vaches, maladie récurrente sur les troupeaux laitiers.
Ainsi quotidiennement, je récolte 5 à 10 litres de lait par vache sur 8 mois.
Je transforme ce lait en fromage affinés, soit une tome de montagne (façon saint nectaire...) et une tome à pâtes pressée ( façon abondance, cantal...). Je fais également des yaourts natures et des fromages blancs. Ces produits sont transformés pour le moment dans le laboratoire de l'île de Chaillac, en attendant de construire le mien à la Bécarie.
Les animaux sont nourris essentiellement à l'herbe, pâturages et foins. Quelques rares céréales ponctuent la ration d'hiver.

J'apporte un soin tout particulier aux prairies, la qualité du lait, la santé du troupeau et l'autonomie du paysan en dépendent!
Je n'utilise pas le fumier, je le laisse volontiers aux jardiniers, les sols des prairies étant suffisamment chargés en matières azotées. Je cherche à garder un sol vivant, puisque ce dernier dispose de tous les auxiliaires à ce bon développement, et ce fameux ver de terre et son orchestre!!
J'utilise des préparations à bases de plantes en infusions, ainsi que celles de la biodynamie qui sont épandue aux moment opportuns, entre bonne lune et bon agenda!

Le troupeau de brebis est en constitution. J'ai pour le moment 10 brebis manech à tête noire, une race très rustique, du pays basque, encore une fois bien adaptée aux sols difficiles limousins. La rusticité est pour moi un facteur important pour avoir des animaux sains et sans frais vétérinaires ou le moins possible!
Nous partageons un bélier de la même race, avec un ami vivant dans les monts d'ambazac.
Sinon, les brebis vont agneler en janvier et la fabrication de fromage suivra! Cela dit, pour le moment, nous devons apprendre à nous connaître avec ces nouvelles cornues!